Voir toutes les oeuvres
Né à Argenteuil en 1979, HeRsK grandit en Lozère. Il découvre le graffiti à l'âge de dix ans lors d'un voyage à Paris. Cet art venu des Etats-Unis qui fleurit dans les zones urbaines influence HeRsK qui est littéralement subjugué par cette nouvelle forme d'expression. Il emprunte ses premières bombes de carrosserie à son père. Dès lors, l'envie de dessiner, graffer, designer, ne le quittera plus.

A partir de 1999, il crée dans son garage ses premières pièces originales et expérimente son graffiti sur différents supports : bois, métal, toile, papier, mur, sac à dos, skate-board, snow-boards. HeRsK affectionne l'art de la customisation qui l'incite à se réinventer sur chaque pièce. Le support n'est plus une limite mais les prémices d'une aventure. Des "murs" ou "décors" deviennent son terrain de jeux en créant des oeuvres uniques pour des collectionneurs.

Admiratif des street-artistes tels que Mist, Zest ou le suisse Smash 137, il se distingue par un tag tout en rondeurs et en entrelacements, reconnaissable au premier coup d'oeil.
En 2007, il croise le chemin de Giovanni Ingrato qui le mène à expérimenter la toile. De cette rencontre naîtra une belle amitié humaine et artistique qui le conduira à participer à de nombreux salons d'art contemporain.
Soutenu par un laboratoire pharmaceutique, il sillonne la France à la rencontre des patients atteints d'hémophilie afin de partager son émotion et son savoir. HeRsK est animé par le besoin d'échanger sa vision du monde par la transmission de son art.

En peignant des colonnes en bois, ses recherches l'amènent à élire l'esquimau comme sujet central de son art. La forme est simple, les couleurs sont éclatantes, l'engouement est immédiat. HeRsK nomme son projet de glaces artisanales graphitées : Something to suck. Au delà d'un sujet sur l'enfance, cette oeuvre est une réflexion sur la composition, sur la liquéfaction de la couleur et de l'objet.

Depuis le début de son parcours initiatique, HeRsK repousse les limites de son art, en perpétuelle quête de nouveaux supports, de couleurs et de compositions. Something to suck est l'aboutissement d'une oeuvre identitaire, personnelle et profonde.

Influences

Street Art
Mist
Zest
Smash 137

Oeuvres principales

  • Something to Suck
  • Something to Suck
  • Something to Suck
fermer
Une question sur cette oeuvre, son prix ? Nous vous contacterons dans les plus brefs délais.
Merci
Votre demande à bien été prise en compte.
fermer
S'inscrire à la newsletter
Merci
Votre inscription à bien été prise en compte.
?
fermer
suivant
précédent